16 Fév 2019

Marie-Mai : Texte et photos du spectacle de Montréal (2019)

Eh oui, nous avons assisté pour vous au spectacle de l’icône pop par excellence du Québec, notre Ariana Grande locale, Marie-Mai. Il s’agissait d’un retour sur la scène du Centre Bell, après près de 5 ans pour l’auteure-compositeur-interprète de 34 ans. Cinq années riches en émotion pour la blonde chanteuse, après une séparation fortement médiatisée, un nouvel amour tout autant médiatisé, et un premier enfant. Ayant sorti son dernier album au mois de novembre, Elle Et Moi, la plupart des titres présentés lors du spectacle étaient tirés de son dernier opus.

Je m’attendais à une foule majoritairement jeune et féminine, mais je fus surprise par la diversité des spectateurs. Moi qui croyais que je serais ensevelie sous les cris aigus et déchaînés, je dois dire que c’était en fait moins pire que la foule de Panic! At The Disco. Quoiqu’il y ait eu beaucoup d’enfants et de parents, avec 16 ans de carrière sous la ceinture, Marie-Mai rejoint un public plus large. 16 ans de carrière, 6 tournées et 2 résidences, comme le précisera d’elle-même la chanteuse. Une feuille de route impressionnante.

Marie-Mai entame la soirée avec Empire, suivie de Je Décolle. Elle parle aux fans présents et se montre très émotive (peut-être un peu trop?) d’être de retour sur scène. Accompagnée de danseurs, Marie-Mai est la vedette de la soirée. Des écrans géants à l’arrière montrent principalement des gros plans de la chanteuse et de la scène. Changements de costumes, éclairage, scène tournante, chorégraphies, il s’agit d’un spectacle à grand déploiement.

La première partie du spectacle, composée de 10 chansons, passe très vite et se termine avec une plus vieille composition, Mentir. Autant les jeunes fans présent(e)s sont familier(e)s avec les nouveaux titres, autant les plus anciens titres reçoivent un accueil très enthousiaste du public. Emmène-moi et Encore Une Nuit, présentées en 2e partie de spectacle, sont autant chantées par la foule que par Marie-Mai. Les arrangements musicaux sont signés par son conjoint, David Laflèche. Note à David : le mix de Indivisible et Qui Prendra Ma Place est très bien fait, mais je suis certaine que je n’étais pas la seule qui a regretté de ne pas pouvoir entendre cette dernière en entier.

La soirée de Marie-Mai est divisée en 2 parties séparées par un entracte, ces parties elles-mêmes divisées par une courte intermission. De quoi permettre à la chanteuse de souffler un peu. La deuxième partie du spectacle fait davantage lever la foule, entre autres avec les trois derniers titres, Je Cours, Sans Cri Ni Haine et Exister, que Marie-Mai interprètera vêtue d’un one-piece hommage à la boule disco. Le rappel conclut la soirée avec C.O.B.R.A., C’est Moi, pour finir tout en douceur avec Ton Histoire.

Plusieurs moments d’émotion pour Marie-Mai lors de la soirée, entre autres lorsqu’elle souligne qu’il s’agit du 2e anniversaire de sa fille, qui était d’ailleurs présente au Centre Bell pour assister pour la première fois à son spectacle. Elle remercie à maintes reprises Evenko et Spectra, même un peu trop, de lui avoir permis la réalisation de son spectacle. Des remerciements au reste de son équipe également, ainsi que Laflèche qui la rejoint sur scène vers la toute fin du spectacle.

La dernière chanson interprétée par Marie-Mai, Ton Histoire, représente assez bien la soirée. Avec la grande majorité de ses chansons portant sur des sujets très personnels, écrites au « je », on assiste véritablement à l’histoire de Marie-Mai. On ne pourra jamais dire de l’auteure-compositeur-interprète qu’elle ne s’ouvre pas à ses fans, son dernier album pouvant aussi bien servir de biographie. Il s’agit d’un très bon spectacle, bien pensé, où celle-ci est sans contredit la star de la soirée, et les fans ayant assisté à l’évènement en garderont certainement un bon souvenir.

Lu 3224 fois Dernière modification le samedi, 16 février 2019 10:44
Évaluer cet élément
(1 Vote)