04 Fév 2019

Unearth / Darkest Hour : Compte-rendu du spectacle à Montréal (2019)

Les Foufounes Électriques accueillaient ce soir The History Of Flying Objects, Confined To Oblivion, Darkest Hour et Unearth.


Pour des raisons personnelles, je n'ai pas pu arriver à temps pour assister à la performance de The History Of Flying Objects. 

À mon arrivée, c'est Confined To Oblivion qui était sur scène et charmait le public. Le groupe était énergique et utilisait la scène minuscule de manière efficace. Le son était étonnamment bien ajusté. La salle était remplie de gens qui semblaient apprécier ce qu'ils entendaient.

Darkest Hour a pris le relais pour animer le public. Le groupe avait une heure sur scène. Il a commencé sa performance avec plusieurs minutes de retard, mais ses fans, présents en grand nombre, n'ont pas paru lui en tenir rigueur. Dès les premières notes lancées dans les airs, qui étaient celles de Knife In The Safe Room, la foule s'est tue et s'est plongée dans un état euphorique. Darkest Hour a interprété une douzaine de chansons, prenant le temps d'inclure des morceaux de chacun des albums parus depuis 2000. Nous avons donc eu l'occasion d'entendre Convalescence, In The Name Of Us All, For The Soul Of The Savior, Rapture In Exile, Those Who Survived, Demon(s), Tranquil et une reprise de Nazi Punks Fuck Off des Dead Kennedys. Une fois de plus, la clarté du son m'a surprise. J'ai adoré que le groupe interprète autant de vieilles pièces. Chacune m'a semblée être interprétée avec plus de joie que la précédente. L'expérience des membres du groupe a contribué à rendre le spectacle encore plus agréable. Visiblement, avec le temps, les musiciens ne considèrent plus leurs morceaux les plus techniques comme des défis : chaque série de notes était lancée avec une grande aisance. Les guitaristes se sont même permis de faire une pyramide pendant The Sadist Nation ! La performance de Darkest Hour s'est conclue avec Tranquil. Dès la sortie du groupe, la foule s'est mise à réclamer Unearth.

Lorsque Unearth a fait son apparition sur scène, en retard lui aussi, le public était en liesse. Il a expliqué son retard par le fait qu'il avait priorisé le sport... Le groupe était fort attendu. Il avait, lui aussi, une heure pour satisfaire ses fans. Il a profité de son temps sur scène pour interpréter principalement des vieux morceaux mais aussi quelques uns plus récents. Ces pièces incluent One With The Sun, pendant laquelle les fans ont headbangé avec beaucoup de passion, et Dust, pendant laquelle un épais mur de fumée s'est élevé, faisant disparaître complètement tout ce qui se trouvait à plus d'un mètre de moi. Le groupe était content de se trouver à Montréal ce soir, le chanteur indiquant fièrement : « We've been touring for 20 years and Montréal is one of the best fucking cities in the world to play! » Une fois de plus, la joie du public montréalais s'est étendue au groupe sur la scène, encourageant Unearth à lui donner tout ce qu'il avait. Le groupe s'est donné à fond. Clairement, tous ses membres étaient en pleine forme et chacun a montré son savoir-faire musical. Pendant la performance, rien n'est venu interrompre le rythme endiablé de la musique, si douce à mes oreilles.

J'ai beaucoup aimé les performances énergiques de Darkest Hour et Unearth. Cette soirée était, à mon avis, un magnifique moment de détente.

Lu 688 fois
Évaluer cet élément
(3 Votes)